les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Lana, cet été

Yann éperdu d'amour.jpg

 

 

 

 

Partout, dans l'hexagone, Phébus est rayonnant.

Ici, c'est le contraire. Le ciel est consternant.

Des entrées maritimes et les nues caracolent

Plaisamment chahutées par le souffle d'Éole.

 

Quelques gouttes de pluie, une brise trop fraîche,

L'été sera-t-il triste ? S'engouffrant dans la brèche,

Arrivent les orages, prévus cette semaine.

La patience est de mise : le sud est à la peine.

 

Mon rayon de soleil, caché sous mon imper,

C'est Lana agrippée au pouce de son père.

Une belle photo que je vais agrandir

L'encadrer, l'exposer… et mon cœur d'applaudir !

 

Ils viendront cet été. Hâte de l'embrasser !

Vivement qu'ils arrivent ! Me voilà empressée.

Découvrir son regard, être enfin face à face.

Toute mon impatience dans ces heures qui passent…

 

 

 

 

 

Nina Padilha © 01/06/2017



01/06/2017
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres