les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Poésie


Pleine lune de mars

Lune Christian Cellier.jpg

 Crédit photo @ Christian Cellier

 

 

 

 

La nuit s'est infiltrée sous mes volets baissés.

Séléné arrondie dans un ciel frissonnant.

Gémit la Tramontane outrageant les jardins

S'étonne l'équinoxe figé au point vernal.

 

Mes livres ignorés, ma chanson délaissée,

Ma poésie bancale et mes jours vieillissants.

Le départ de mes chats, ce silence soudain…

Avril est arrivé dans un flux hivernal.

 

Les ombres familières, cernant ma solitude,

Engourdissent mon âme aux rêves piétinés.

Impossible sommeil. J'abandonne à l'éther

Les volutes exhalées d'une blonde fumée.

 

Je trinque à mon ennui comme à mes certitudes.

Tchin-tchin à mes fantômes, à mes jeunes années ;

Aux jours qui s'éternisent, sinistres, délétères ;

Aux sourires éteints de ceux que j'ai aimés.

 

 

 

 

Nina Padilha © 01/04/2018

 


01/04/2018
10 Poster un commentaire

Une chanson

Portrait.jpg

 

 

 

 

 

Que l'idée était bonne ! Donner corps à l'envie…

Cette belle chanson écrite il y a longtemps.

Deux versions, deux attraits, pour un hymne à la vie ;

Couplets galvanisants et refrains percutants.

 

Un studio est d'accord, les musiciens conquis.

Pouvoir enregistrer, aider la médecine.

Le projet ficelé : financement requis !

Je monte une cagnotte… Voilà que j'hallucine !

 

Mes amis, mes contacts, n'ont pas compris la chose ?

Peu de gens s'intéressent, je stagne, je m'affole !

L'enthousiasme est tiède : rares sont ceux qui osent.

Des dons au compte-gouttes… Et le compteur s'étiole.

 

Avant la fin du mois, ce sera terminé.

Tous seront remboursés et à moi les factures.

Vous voulez la chanson ? Mais… Il fallait donner !

MP3 pour mes fans. Pour les autres : ceinture !

 

 

 

 

 

 

Nina Padilha © 10/03/2018

 


10/03/2018
8 Poster un commentaire

Dizain pour Ohnoz

Ohnoz michel.jpg

 

RIP

 

 

 

Silence assourdissant dans ma vie, maintenant.

Les gamelles sont vides, les couffins désertés.

Ohnoz s'est endormi. Mon cœur  est dévasté.

Mon gentil petit diable, sous un ciel menaçant,

 

A rejoint les étoiles au-delà des nuages.

Sa présence de manque : ses câlins ronronnants,

Ses miaulements plaintifs et ses instincts sauvages…

 

Là, il ne souffre plus. Malade, trop fragile.

Un départ conseillé Décision difficile.

 

Oui, on se reverra. Je t'aime tendrement.  

 

 

 

Nina Padilha © 09/02/2018

 

 

 


09/02/2018
22 Poster un commentaire

Deuil impossible

Emotion enfer.gif

 

 

 

 

 

 

 

Voilà, tu es partie. C'est un apaisement.

Mais chaque jour qui passe révèle ta noirceur

Tes calculs démoniaques, hypocrite "maman"

Dont le cœur se fardait d'apparente douceur.

 

Définitivement, tu as endommagé

Quatre générations, toute ta descendance.

Je ne pavoise pas mais je suis soulagée

Que la mort, in fine, ait fauché ton engeance.

 

Perverse narcissique, toxicité méchante,

Tes mensonges, aujourd'hui, libérés de ta langue,

Se décantent, hideux. Tu étais malveillante.

Reste là, pourriture, à moisir dans ta gangue.

 

Tu n'auras ni bouquet ni regrets éternels.

Pas même une homélie, une flamme ténue.

L'opprobre et la vindicte pour ton âme cruelle

Dans l'enfer qui t'attend. Tu l'as bien obtenu.

 

 

 

Nina Padilha © 13/01/2018

 

 

 

 


13/01/2018
16 Poster un commentaire

La mort se balade

Emotion enfer.gif

 

 

 

 

Malgré un ciel couvert,

Cette lune d'hiver,

Je la sens dans mon corps.

Elle m'agace encore !

 

Mais elle est innocente

De ce qui me tourmente.

La mort, est en balade

Et une âme malade

 

Gémit en se tordant.

Où est donc son mordant ?

Sa cynique superbe ?

Quand le pouvoir du verbe

 

Porte malédiction…

Aucune rédemption.

Je sais qu'est venue l'heure,

Entre larmes et douleurs,

 

De quitter ce bas monde

Où ses actes immondes

Ont blessé tant de cœurs.

Ceux-ci, pleins de rancœur,

 

Silencieux, attentifs,

Dénués d'affectif,

Attendent sans rien dire.

Plus enclins à maudire

 

Qu'à faire une prière

Pour la poison, mégère

Tirant sa révérence

Avec mille souffrances.

 

 

 

 

Nina Padilha © 03/01/2018

 


03/01/2018
8 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser