les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Poésie


Pampa Paradis

IMG_0395.JPG

 

 

 

 

 

C’est perdu dans la lande, tout près de nulle part,

Qu’il a planté sa vie dans Gaia, généreuse…

Une chance attendue et un nouveau départ

Pour un monde lavé de toute nébuleuse.

 

Un modeste habitat tout de bric et de broc

Où il berce ses rêves, accueille ses amis.

Un sourire sincère, cordial, sans équivoque

Partageant l’expérience de son autonomie.

 

Dans ses yeux pétillants, que de la bienveillance.

Très fier de son domaine et de son potager

Il t’offre des légumes en parlant de l’Alliance

Qui œuvre vite et bien, Bientôt, tout va changer !

 

Quand je peux visiter sa Pampa Paradis

J’en repars ressourcée, tant il me fait du bien.

Loin des yeux, près du cœur, notre amitié grandit.

Il sait mon affection. Je l’estime, ô combien….

 

 

 

 

Nina Padilha © 23/09/2022

 

 

 


23/09/2022
8 Poster un commentaire

La tempête arrive

Orage.jpg

 

 

 

 

 

Levée avant l’aurore, je regarde le ciel.

Orion a basculé ? Cette constellation

Semble bien verticale ! Un dôme artificiel

Troublant mon point de vue ? Que de cogitations !

 

A défaut de réponses, je regarde la toile

Et soudain je souris : c’est le compte à rebours ?

Enfin la délivrance et la levée du voile ?!

Nous y sommes vraiment. L’aube des nouveaux jours !

 

Cela fait bien deux ans que nos regards éteints

Cherchent un peu de lumière au milieu des ténèbres ;

Que nous sommes la cible des laborantins

Menés par une élite aux intentions funèbres.

 

Elle se veut dominante, régissant le futur,

Se réserver le monde en nous éliminant.

Mais l’Alliance combat l’ignoble dictature !

La victoire s’annonce ici et maintenant.

 

 

 

Nina Padilha © 01/09/2022

 

 

 

 

 

 


01/09/2022
2 Poster un commentaire

Séléné coupable

Lune Cigalette.jpg
Photo Francine Desterck

 

 

 

 

 

Force est de constater que le sommeil m’a fui.

Me laissant désœuvrée, au milieu de la nuit,

Déambulant, paumée… Un être pitoyable

Errant sans pyjama… Séléné est coupable.

 

Son disque lumineux, trônant au firmament,

Elle dardait ses rayons et j’ai cru, un moment,

Qu’elle me regardait. J’ai détourné les yeux,

Préféré l’écriture à la beauté des cieux !

 

Une plume rebelle, bavant une encre noire,

A biffé le papier où gisait ma mémoire,

Alignant quelques vers, pour convier le sommeil.

La lune a déguerpi mais cachant le soleil

 

Des nues bien menaçantes ont annoncé l’orage.

L’aurore est arrivée, alourdie de nuages.

Je me suis recouchée et Morphée, généreux,

M’a permis de trouver un repos bienheureux.

 

 

 

Nina Padilha © 14/08/2022

 

 


14/08/2022
4 Poster un commentaire

Bientôt, bientôt…



 

 

 

 

 

Le matin est bien frais : léger souffle de vent.

S’éloigne lentement l’horrible canicule.
Je regarde le ciel scarifié d’hirondelles.

 

Mièvreries de la toile. Toxique, bien souvent.

Les gens sont dépassés, râlent et gesticulent.

L’impatience les gagne car pleine est la coupelle.

 

Profitez de la vie car le monde d’avant

Se meurt et nos édiles, en décrets ridicules,

Tentent tout pour le tout pour brider les rebelles.

 

Ces pur-sang éclairés seront les survivants

Dans le monde nouveau. Voici le crépuscule.

Salut aux bâtisseurs, guides et sentinelles.

         

 

 

Nina Padilha © 12/08/2022

 

 

 

 


12/08/2022
12 Poster un commentaire

Je serai là

Printemps.gif


 

 

 

 

 

 

Que te dire, l’ami…

Tu souris à demi

Quand j’évoque demain

Et cet autre chemin.

 

Tu réponds ton ennui,

Les heures qui s’enfuient…

Mais ce monde d’après

Que tu négliges exprès

 

S’en vient pleine vitesse !

Pour toi que de détresse…

Ce nouvel horizon

Fauchera ta raison.

 

Tu ne m’as jamais crue

Mais les vérités crues,

Exécrables, immondes,

Qui obèrent le monde

 

Te seront dévoilées.

Tu seras affolé.

Alors, je serai là

Répondant sans blablas,

 

Te donner des réponses

A tes questions absconses.

Tu peux compter sur moi

Pour calmer tes émois.

 

Et cette ère nouvelle

Qui te semble irréelle

Tu l’apprivoiseras.

Allez, prend-moi le bras

 

Ne sois pas si ronchon

Et ensemble marchons

Vers ce futur radieux

Que nous offre les cieux.

 

 

 

Nina Padilha © 08/08/2022


08/08/2022
2 Poster un commentaire