les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Janus et Ostara

 Ciel soleil levant.GIF

 

 

 

L'hiver prend ses quartiers Janus ouvre les portes,
Car épris d'Ostara, à la beauté frileuse.

Il la cherche partout, l'appelle, se transporte

De semaine en semaine… Où est donc l'amoureuse ?

 

Mais la dame farouche, se prépare et attend.

Que le souffle vernal, tiédisse son cœur gourd.

La patience est de mise dans les limbes du temps.

L'équinoxe viendra. Février sera court.

 

Janus est dépité. La belle se dérobe.

Ignorant le cadeau, fines perles de glace

Qu'il avait préparé pour égayer sa robe.

La belle n'en veut pas. Et cet amant l'agace.

 

Mais quand elle s'en viendra, avec un grand sourire,

Surprendre les fontaines, au travers des buissons.

Reverdir les collines où les fleurs vont s'ouvrir,

Les oiseaux vont s'aimer, chanter à l'unisson.

 

Ma plume ranimée fera des promenades

Entre mer et basalte, au printemps retrouvé :

Cadeau d'anniversaire... Mais quelle régalade !

Mon âme s'en émeut. Le froid l'a éprouvée.

 

 

 

 

 

Nina Padilha © 19/01/2018

 

 


Mots imposés : glace - hiver - mais - aimer - travers - souffle - promenade - perle - surprendre - la


19/01/2018
2 Poster un commentaire

Deuil impossible

Emotion enfer.gif

 

 

 

 

 

 

 

Voilà, tu es partie. C'est un apaisement.

Mais chaque jour qui passe révèle ta noirceur

Tes calculs démoniaques, hypocrite "maman"

Dont le cœur se fardait d'apparente douceur.

 

Définitivement, tu as endommagé

Quatre générations, toute ta descendance.

Je ne pavoise pas mais je suis soulagée

Que la mort, in fine, ait fauché ton engeance.

 

Perverse narcissique, toxicité méchante,

Tes mensonges, aujourd'hui, libérés de ta langue,

Se décantent, hideux. Tu étais malveillante.

Reste là, pourriture, à moisir dans ta gangue.

 

Tu n'auras ni bouquet ni regrets éternels.

Pas même une homélie, une flamme ténue.

L'opprobre et la vindicte pour ton âme cruelle

Dans l'enfer qui t'attend. Tu l'as bien obtenu.

 

 

 

Nina Padilha © 13/01/2018

 

 

 

 


13/01/2018
14 Poster un commentaire

La mort se balade

Emotion enfer.gif

 

 

 

 

Malgré un ciel couvert,

Cette lune d'hiver,

Je la sens dans mon corps.

Elle m'agace encore !

 

Mais elle est innocente

De ce qui me tourmente.

La mort, est en balade

Et une âme malade

 

Gémit en se tordant.

Où est donc son mordant ?

Sa cynique superbe ?

Quand le pouvoir du verbe

 

Porte malédiction…

Aucune rédemption.

Je sais qu'est venue l'heure,

Entre larmes et douleurs,

 

De quitter ce bas monde

Où ses actes immondes

Ont blessé tant de cœurs.

Ceux-ci, pleins de rancœur,

 

Silencieux, attentifs,

Dénués d'affectif,

Attendent sans rien dire.

Plus enclins à maudire

 

Qu'à faire une prière

Pour la poison, mégère

Tirant sa révérence

Avec mille souffrances.

 

 

 

 

Nina Padilha © 03/01/2018

 


03/01/2018
8 Poster un commentaire

Noël en solstice

Étoiles de Noël.jpg

 

 

 

 

Dans les yeux des enfants mille étoiles scintillent.

Le barbu, en traîneau, tout chargé de cadeaux,

Survolant les maisons où les lumières brillent,

Animera leurs rêves, sa hotte sur le dos.

 

Un mois de tant de fêtes, flocons et chocolats !

Même les dissipés, qui n'ont pas été sages,

Au pied du beau sapin ou ceci ou cela

De quoi ravir leurs cœurs avec ce doux passage.

 

J'aime ces temps charmants mais dupe ne suis point.

Les légendes sont faites pour les âmes crédules.

Et rien ne me séduit, ni de près, ni de loin.

Je préfère l'hommage païen qu'on rend à Yule.

 

 

 

Nina Padilha © 01/01/2018

 

 

Mots imposés :

étoile - traîneau - enfant - temps - dans - séduit - flocon - ravir - au


01/01/2018
10 Poster un commentaire

Noël 2017

Boule heureuse.jpg

 

 

 

 

 

 

 

A mille lieux de nos aïeux

Ce soir ce sera merveilleux :

Des pères Noël ici et là,

Cadeaux, champagne et chocolats,

 

Sourires béats et hypocrites…

L'histoire est bel et bien écrite.

Et le message du solstice

Se perd dans tous ces artifices

 

Précipitant l'humanité,

Ses incroyables vanités,

Dans la spirale du destin

Que j'entrevois tous les matins.

 

 

 

Nina Padilha © 25/12/2017

 

 

 


25/12/2017
10 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser