les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Dizain pour Ohnoz

Ohnoz michel.jpg

 

RIP

 

 

 

Silence assourdissant dans ma vie, maintenant.

Les gamelles sont vides, les couffins désertés.

Ohnoz s'est endormi. Mon cœur  est dévasté.

Mon gentil petit diable, sous un ciel menaçant,

 

A rejoint les étoiles au-delà des nuages.

Sa présence de manque : ses câlins ronronnants,

Ses miaulements plaintifs et ses instincts sauvages…

 

Là, il ne souffre plus. Malade, trop fragile.

Un départ conseillé Décision difficile.

 

Oui, on se reverra. Je t'aime tendrement.  

 

 

 

Nina Padilha © 09/02/2018

 

 

 



09/02/2018
22 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres