les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Chaud, bouillant

Chaleur_plante.JPG

 

 

 

 

 

Phébus, avec entrain, inonde de lumière

La ville surchauffée aux plages aveuglantes.

J'hésite quelque peu. Préférant ma chaumière

Son ombre bienfaitrice, aux chaleurs accablantes.

 

Le thermomètre monte affichant, arrogant,

Ses degrés orgueilleux, dignes du Sahara.

Tournent ventilateurs… Ma plume, fatiguant,

Se refuse à moi. Quand le jour s'en ira

 

J'arroserai mes plantes assoiffées, desséchées.

Seuls ravis, les cactus, croissant avec superbe.

Les autres, à la peine, supportant le bûcher

Calcinant les collines où jaunissent les herbes.

 

 

 

Nina Padilha © 14/07/2017

 



14/07/2017
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres