les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Vois-tu, ô Séléné

Lune Cigalette.jpg

                           Crédit photo © Francine Desterck

 

 

 

 

Un matin difficile malgré le clair soleil.

Un café bienvenu, effacer le sommeil.

Vois-tu, ô Séléné, ton emprise accentue

Ces rêves acérés qui lentement me tuent.

 

Un soir, je dormirai sans craindre ton aura.

Un repos mérité. Enfin, qui le saura ?

Franchir la blanche porte, abandonner ce corps

Qu'à force de vouloir, debout, il tient encore.

 

La chaleur de l'été méditerranéen

Exalte mon sourire, peut-être alicéen*.

Habillée de lumière, ma plage délivrance

Pour jeter dans la mer toutes mes doléances.

 

 

 

Nina Padilha © 10/06/2017

 

 

 

 

*L’adjectif alicéen est un néologisme inventé par Duras.
Il s’applique à une partie du corps qu’on perçoit au détriment du reste.
Un sourire alicéen.

 

 

 

 



10/06/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres