les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Toussaint 2016

Soir Grau Brandani.jpg

 Crédit photo © Christine Brandani

 

 

Novembre, débutant, fait frissonner mon corps.

Étals de chrysanthèmes, se souvenir encore.

Mes fenêtres fermées, dénudées de rideaux,

Ont d'aveugles regards pour ce ciel en cadeau.

 

La raideur de ma plume laissant filer les mots.

Quelques feuilles encor' suspendues aux rameaux.

L'hiver se rapprochant condamne ma terrasse.

J'ai le cœur nauséeux mais la plage m'enlace.

 

Basalte lacéré de perfides embruns.

Coquillages blessés. Noyé, le sable brun.

Nuages déchirés dans le blême horizon.

Tramontane soufflant sur les toits des maisons.

 

Je rebrousse chemin. Brancher l'ordinateur.

Déguster un thé chaud. Pousser le radiateur.

Écrire de guingois en attendant la nuit.

Sous l'oreiller complice neutraliser l'ennui.

 

 

 

 

Nina Padilha © 01/11/2016

 



01/11/2016
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres