les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Sans poches

Arum_blanc.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

N'oublie pas le Champagne, pour quand tu seras seul

T'enivrer, lentement, de coupes et de larmes

Éclaboussant les vers tous écrits sans vacarme

Que je tu liras peut-être. Et moi, dans mon linceul,

 

Je te regarderai dans ma maison vidée

De ses moindres échos ;  émois et coups de gueule

Ricochant sur les murs qu'il faudra dénuder.

 

Je te verrai remplir une maigre sacoche

De trésors inutiles. Mon drap n'a pas de poches !

 

Peu me chaura alors. Je n'ai rien possédé.

 

 

Nina Padilha © 16/01/2015



16/01/2015
22 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres