les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Mimine, ma Duchesse

Ma place.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Mimine aux yeux de miel. Ma douce, ma Duchesse.

Endormie à jamais, aux portes de l'été.

Tu es dans la lumière et moi dans la détresse.

Si douloureusement, tu manques à mes côtés.

 

Mimine, si discrète, au doux ronronnement

Ton pelage gris clair échappe à mes caresses.

J'ai le cœur à l'envers et pleure tristement

Au souvenir de toi, te regrette sans cesse !

 

Mimine, ma beauté, avant que tu t'en ailles.

J'ai pris quelques photos. Elles sont là, près de moi.

Parfois je sens ton ombre qui rôde et je tressaille.

Tu étais si malade… Avec beaucoup d'émois

 

Mimine, mon amie, je t'ai laissée partir.

Ma poésie en deuil, mais l'écriture aidant,

Tressant les souvenirs qui viennent se blottir

Je n'ose pas sourire. Je vis, en attendant

 

Mimine, je languis de te revoir un jour.

Quand je rejoindrai, là-bas, dans la lumière.

Auprès de ceux qui sont déjà dans ce séjour.

Mes fantômes chéris, mes âmes familières…

 

 

Nina Padilha © 20/06/2017

 

 



20/06/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres