les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Loin du Brésil

Brasil Brilha na copa.gif

 

 

 

 

Près de la Grande Bleue j'ai posé mes valises.

Un besoin de soleil, de couleurs, de lumière…

J'ai ainsi l'illusion d'un retour en arrière

Quand je berçais, légère, une étoile promise.

 

Un reflet du passé, un leurre, un pis-aller

Qui masque, en trichant, ces refrains qui m'étonnent

Parce qu'ils sont transis dans un souffle salé :

Échos de Carnavals que février fredonne.

 

La Méditerranée, aux reflets souriants,

Et son eau bleu profond adoucit mon exil.

Ma plume se déguise et danse, en frétillant

Devant les vagues sages. Elle se croit au Brésil.

 

Avec ces goélands contemplant l'horizon

Et ces sombres ruelles tapies dans mon décor

J'ai le cœur à l'envers quelle que soit la saison.

Seule ma poésie me fait sourire encore

 

 

 

Nina Padilha © 28/01/2018

 

 


Mots imposés :

Masque – ruelle – eau reflet – contempler – couleurdécor devant – avec – une

 



28/01/2018
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres