les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Leurre automnal

IMG_7701.JPG

 

 

 

 

 

La capucine a cru que c'était le printemps.

Près du sédum, en fleurs, ses tiges se balancent

Au soleil qui s'attarde. C'est l'automne, pourtant.

Et les nuits sont si fraîches ! L'hiver, sans complaisance,

 

Gèlera ses racines. Dernier feux de l'été.

Octobre, désormais. Et voilà que bientôt

S'éteindra la Nature. Il faudra s'abriter.

Doucement je frissonne en refermant presto

 

Les fenêtres ouvertes.  Un papillon s'envole.

Terrasse désertée ne me fait point sourire.

Mes rêves engourdis, ma plume se désole.

Quand Yule abdiquera, je pourrai me réjouir.

 

 

Nina Padilha © 5/10/2016

 

 

 



05/10/2016
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres