les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Incomplète

Coquillage-plage.jpg

 

 

 

 

 

Un coquillage vide, emplit du bruit des vagues.

Voilà ce que je suis. Sans recours à la dague,

Atteindre l'horizon sera toute ma quête.

Y noyer, in fine, une vie incomplète.

 

Sourires du printemps, derniers jours de l'hiver.

Un peu de poésie. De la prose, des vers…

Dans l'acide silence où se love mon corps

J'écris pour oublier ou conjurer encore

 

L'inéluctable fin achevant mon parcours.

A chaque jour qui passe, le temps devient plus court.

Quitter, sans état d'âme, ce monde en perdition ;

Obtenir les réponses à toutes mes questions ;

 

Rejoindre l'énergie qui émane d'Orion ;

N'être que particule et non plus histrion*.

Laisser un souvenir, si pas un testament*

M'envoler, libérée, vers d'autres firmaments…

 

 

 

Nina Padilha © 19/03/2017

 

 

 

 

* Rome. Acteur et spécialement mime qui jouait, accompagné à la flûte, les premières farces

importées d'Étrurie puis des farces grossières, les satires.

 

* Le mot testament vient du latin testamentum (testament ;

témoignage, le fait d'attester).



19/03/2017
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres