les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Fin d'été 2020

Migration de grues.jpg

 

 

 

 

 

D'un grillon égaré appelle dans la nuit.

Et son cri, entêté, vient troubler mon ennui,

L'été touche à sa fin. Auguste, et ses moiteurs

Sur la pointe des pieds, regagnent l'équateur.

 

Pour cause de virus, les Harleys évincées

Ne se rassemblent pas. Le préfet policé

Obéit sagement aux ordres de l'État.

Le NOM se met en place : un bien triste constat.

 

Se fanent lentement mes plants sur la terrasse.

Mon fils ne viendra pas. Ma personne l'agace.

J'ai mis des bières au frais pour ceux qui, de passage,

Viennent me visiter. Cette année, pas de plage :

 

Il faut être masqué et je hais cette idée.

Franchement, les poissons seraient incommodés ?

Le stupide pouvoir aux oukases douteux !

N'écoutant que l'argent, imbus et vaniteux…

 

 

 

 

Nina Padilha © 26/08/2020

 

 



26/08/2020
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres