les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Cœur brutalisé

 

 

 

 

 

 

 

Je me suis redressée. Il me faut faire face.

Malgré le froid piquant j'ai ouvert la fenêtre.

Le soleil, en retard, allait bientôt paraître.

Savouré mon café, debout, sur la terrasse.

 

Quelques timides vers émergent du silence.

L'hiver s'est annoncé. Il me faut bien l'admettre. 

Ma poésie s'étiole. Où va ma résilience ?

 

Au chaud, dans mon cocon, j'ai un œil sur la toile.

La psychose s'installe. Ai-je encor' mon étoile ?

 

Mon cœur brutalisé a l'espoir qui s'encrasse…

 

 

 Nina Padilha © 22/11/2015

 

 



22/11/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres