les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Apocalypse enclenchée

Aube.jpg

 

 

 

 

Voici la fin des temps, le changement s'amorce

Sur cette boule bleue dont nous foulons l'écorce.

Les idoles muettes, stériles statuaires,

Qui n'ont jamais perçu des hommes, les prières,

 

Comme unique recours au début de la fin.

L'histoire effacera ce que le temps, enfin,

Commence à détruire. Des mondes surpeuplés

Il ne restera rien. Décrassage complet.

 

Les dieux la proie de tout, du lichen et des ombres.

La vérité en marche et des heures bien sombres.

Dans le panier de crabes, les pinces les plus grosses,

Penseront, mais à tort, survivre loin des fosses

 

Où le monde s'enfonce, inexorablement.

La terre, enfin lavée, des scories, lentement,

Brûlera de feux neufs et purificateurs

En berçant, en son sein, d'autres prédicateurs.

 

Il n'y a que les âmes qui sauront se taire

Laissant aux survivants le secret de la terre.

Le ciel se souviendra en caressant les dunes ;

Des nuages pressés qui fuyaient sous la lune

 

Et soufflera des vents aux parfums éternels.

La mer apaisera ses puissantes dentelles

Sous le soleil levant, aveuglant de lumière.

Mais qui assistera à cette aube première ?

 

 

 

Nina Padilha © 01/02/2015



01/02/2015
30 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres