les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Aigreurs

Coeur-de-citron.jpg

 

 

 

 

 

J'ai regardé la mer, si bleue, si attirante.

J'ai marché dans l'écume ; baladé mes silences.

Le sel sur mes blessures, hideuses, purulentes.

En cette fin d'été tirant sa révérence.

 

S'obscurcit l'horizon qui me semblait si rose.

Ma vie est un radeau perdu, à la dérive.

Trop de rêves brisés, chagrins en overdose.

La chienne me sourit. Je l'ignore, j'esquive.

 

Pour ma petite fille… Peut-être que demain,

L'espoir, dans le coma, s'ouvrira à nouveau.

Quelqu'un arrivera et me tendra la main ?

Une aide, un sourire, un élan, un bravo…

 

 

 

Nina Padilha © 28/08/2017

 



28/08/2017
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres