les-nouvelles-chaises-de-nina

les-nouvelles-chaises-de-nina

Soleil ardent

Cigale arbre.jpg

 

 Crédit photo © Christian Gastou

 

 

 

 

Les ardeurs de Phébus ont chassé les nuages.

Le basalte est brûlant et le sable en fusion.

Pas un souffle de vent pour caresser les plages

Que je ne foule pas, ô sage décision !

 

Les torrides Césars ont envahi l'espace.

Si loin, dans le passé, les pavés de Créteil !

S'affole le mercure accablant ma terrasse.

Assoiffant l'hortensia cuisant sous le soleil.

 

A l'ombre des pinèdes, enivrées de cigales,

Je m'arrête un instant, leurs cymbalisations

Ont lancé, joliment, la saison estivale

Et font danser ma plume, ivre d'inspiration.

 

 

 

Nina Padilha © 26/06/2017

 

 

 



26/06/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres